La citoyenneté européenne active: la participation des citoyens européens non-nationaux aux élections municipales en France et au Royaume-Uni

Collard, Susan (2016) La citoyenneté européenne active: la participation des citoyens européens non-nationaux aux élections municipales en France et au Royaume-Uni. In: Catala, Michel, Jeannesson, Stanislas and Lamblin Gourdin, Annie-Sophie (eds.) L'Europe des citoyens et la citoyenneté européenne: evolutions limites et perspectives. Dynamiques Citoyennes en Europe (7). Peter Lang, Bern, pp. 317-341. ISBN 9783035203332

[img] PDF - Published Version
Restricted to SRO admin only

Download (438kB)

Abstract

Ce chapitre propose une analyse empirique de l’évolution de la citoyenneté européenne, axée sur la participation des citoyens européens non-nationaux aux élections municipales dans leur pays de résidence. L’analyse porte sur les cas de la France et de la Grande Bretagne, dans une perspective comparative qui met en avant les convergences, mais surtout les divergences, entre les deux pays dans ce contexte. Après une esquisse des différents cadres institutionnels et politiques et du fonctionnement de leurs systèmes électoraux, nous proposons pour chaque pays une analyse quantitative, montrant l’évolution du nombre des inscrits depuis l’application du Traité de Maastricht. Pour la France, nous montrons également qu’un nombre non-négligeable de citoyens européens non-nationaux ont été élus en tant que conseillers municipaux, y compris dans les petites communes de la France ‘profonde’, où l’on aurait pu imaginer trouver des résistances chez les habitants du pays. Pourtant, passant ensuite vers une analyse plus qualitative, nous évaluons les témoignages d’une cinquantaine de conseillers britanniques, qui montrent qu’au contraire, la France rurale est devenue un véritable laboratoire d’expériences réussies sur le plan de l’intégration politique grâce au Traité de Maastricht. En Grande Bretagne par contre, les configurations institutionnelles de la politique au niveau municipal rendent difficile la participation active des citoyens européens non-nationaux en tant que conseillers ; en outre, malgré une politique très volontariste au niveau des inscriptions sur les listes électoraux, la participation des citoyens européens non-nationaux au niveau du vote semble varier beaucoup en fonction de nombreux facteurs à la fois personnels et institutionnels. L’analyse de ces deux pays montre que les craintes des opposants du Traité de Maastricht de voir ‘des étrangers’ envahir la politique au niveau municipale n’étaient pas fondées, mais aussi, que les espoirs de ceux qui voyaient dans la citoyenneté européenne un grand pas en avant vers une Europe politique des citoyens , étaient bien trop optimistes.

Item Type: Book Section
Schools and Departments: School of Law, Politics and Sociology > Politics
Research Centres and Groups: Sussex European Institute
Subjects: J Political Science > JN Political institutions (Europe) > JN2301 France
Depositing User: Susan Collard
Date Deposited: 31 May 2019 11:59
Last Modified: 11 Jul 2019 10:24
URI: http://sro.sussex.ac.uk/id/eprint/84040

View download statistics for this item

📧 Request an update